Logo du Galuchat

 

galuchat-con

pages cons 

 humour et récits - tout est con ici aussi

 dossier con du Galuchat

 madame con vous aide au quotidien

 la société est con

 Les buzz les plus con

 Des liens cons vers des conneries

La vie de travers

Robinet contre bouteille !!!

Un débat claire comme de l'eau de roche c'est celui de l'eau du robinet contre l'eau en bouteille. Nous avons rassemblé ici deux témoignages, deux sons de cloches différents.

L'eau du robinet

(testé par Laurence Dupuis, mère de famille à la cité Maurice Thorez à Malakoff)

Une eau transparente est sortie de mon robinet, à première vue elle est bonne et pourtant si je me penche un peu dessus.

Cette eau provient de la Seine, prise à de Choisy-le-Roi, elle a donc traversé, depuis le plateau de Langres, les villes de : Châtillon-sur-Seine, Mussy, Bar-sur-Seine, Troyes, Méry, Nogent-sur-Seine, Montereau, Melun, Corbeil-essonnes, Evry, et j'en passe. Elle a servi au refroidissement de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Marne, au Centre de lavage des voitures du garage V. et durant son trajet jusqu'à l'usine de traitement de Choisy-le-Roi, il y a de probables chances qu'elle a due être bue et restituée à la Seine par Mr X., habitant acariâtre, sous antibiotique et antidépresseur de la cité des coquelicots à Coucy/Seine, d'ailleurs au cas fort improbable où elle n'aurait pas été bu par Mr X, elle aura eu la chance d'être mélangée, afin de faciliter l'évacuation de celui-ci vers notre riante rivière, à un des étrons de Mme Y. (née Z.). Félicitons donc, l'usine de traitement de Choisy-le-Roi et ses employés pour la justesse de leurs goûts dans le choix de cette eau.

eau du robinet : test A

A première vue et au goût, cette eau est transparente, inodore et sans saveur. Elle ne présente que de très faibles traces de bactéries et autres microbes, juste ce qu'il faut de calcaire pour entatrer mon chauffe-eau. Je dis donc un grand merci à l'usine de Choisy-le-Roi.

A seconde vue, on ne connait ni sa radioactivité, ni la présence de produits chimiques (médicaments, désherbant,...) et on peut penser qu'il y a bien quelques particules de merde qui ont échappé aux puissants filtres de l'usine de Choisy-le-Roi. Ce qui fait qu'après une consommation d'eau du robinet de 2 litres par jour pendant 50 ans (soit 36,524 m3), j'ai sans doute absorbé une bonne partie de l'étron de Mme Y (née Z.), une pillule d'antibiotique et un petit peu de désherbant histoire de combattre efficacement le muget que j'ai au fond de la gorge.

En conclusion, on absorbe beaucoup plus de merde et d'antibiotique avec une consommation régulière d'andouillette, mais au moins là ça a du goût !

L'eau en bouteille

(Testé par Cléo de Mélisse/Cosson)

Une eau transparente est sortie de ma bouteille plastique, à première vue elle a l'air bonne mais si je me penche dessus que vois-je ?

Cette eau provient du plateau de C. (Nous avons volontairement enlevé la référence à ce haut plateau  où la culture de la pomme sulfatée est une spécialité régional)

eau en bouteille test B

La nappe phréatique où est pompée cette eau se situe sous les champs de M. Isidore Rifort, agriculteur spécialisé dans l'élevage des charolaises et la traite des blanches mamelles d'icelles. Cette nappe phréatique reçoit outre les pesticides, insecticides et autres matières chimiques agricoles, les déjections des 5000 vaches occupant l'étage supérieur de la biosphère. Mis en bouteilles plastiques après avoir reçu un traitement approprié destiné à la rendre potable, cette eau palettisé est mis en réserve sur l'aire de stockage de l'usine le temps, le temps nécessaire à un échange d'ions entre le contenant et le contenu. De là, la présence de perturbateurs endocriniens (ceux qui font que votre fils passe plus de 30 minutes dans la salle bains* par jour) et d'une flore bactérienne particulièrement sympathques. D'ailleurs ni at-il pas marqué " à conserver à l'abri de la chaleur et de la lumière.

Je ne rajouterai pas les lumbagos attrapés en montant au quatrième étage mon immeuble ce liquide destiné à finir dans un récipient en porcelaine, voir plus loin !!! Je n'en rajouterai pas non sur le coût prohibitif du transport de l'usine d'embouteillage à mon supermarché parce que les pauvres ont s'en fout, ni le bilan carbonne car ce n'est pas notre propos.

Pour résumer, sauf si vous aimez : le gout de plastique chaud -en été particulièrement-, l'odeur du PVC dégagée par votre voisin (particulier ou usine d'incinération) se débarassant de ses bouteilles je ne vous conseille pas particulièrement ce mode de distribution, assez archaïque au demeurant, et qui vous prive via votre fils de l'accès à votre salle de bains.

 

Que choisir ?

Au vue des deux témoignages ci-dessus, je ne jetterai pas le bébé avec l'eau du bain en refusant de boire et ne vois qu'une solution : mettre chaque jour son eau du robinet en bouteille plastique, plus légère que l'eau mis en broc en céramique,  ne passant pas le plus clair de son temps en stockage, vous évitant d'ouvrir le robinet à chaque fois que vous avez soif elle accompagnera votre pastis quotidien qui masquera agréablement son goût.

eau du robinet en bouteille

(supplément gratuit ici)

Requiem in pace

Louis Lecourt en 1987 Nous venons d'apprendre le décès (malheureux) du Pr. Louis Lecourt, nous nous associons à la douleur à la famille et à la peine de ses collègues de  l'École des Hautes Études Pratiques, et ce d'autant plus que le Pr. Lecourt était un des responsables de notre rubrique "questions cons"
Rappellons que le Pr. Lecourt était le spécialiste incontesté des "Crowen" ces monuments entièrement en bois, érigés aux environs de -3500 ans avant J.C.  dont il ne reste absolument rien. 

Au cinéma

J'adore le cinéma, mais pas au cinéma, ses odeurs froides de pop-corn, les papiers d'emballage trainant dans les couloirs, le machonnement discret du type derrière moi faisant la conversation à son camarade de misère, le froissement suave des papiers de bonbons, quand ce n'est pas les genoux de la personnes derrière moi qui tape dans le dossier d'un fauteuil pourri. Je te parle pas non plus du distributeur de billets parce que la caissière ça coûte trop cher.

Non, pour le cinéma je vais au bistrot on y mange mieux, c'est plus propre, le personnel est en général plus agréable, le film bien qu'aussi daubique est sur écran géant tout le monde le regarde plutôt que de faire la conversation à son voisin de table et comble de la délectation il y arrive qu'on paye moins cher.

 

nappe de restaurant

 

Le mois prochain je vous dirai pourquoi je vais faire mes courses  dans les stations d'essence et pourquoi je prend mon essence au supermarché.

Du rififi dans les urnes

On se plaint toujours lors des élections de l'absence des abstentionistes, mais je viens d'aller voter et il n'y avait aucun bulletin blanc à disposition. C'est vraiment se moquer du monde !

urne pour voter

 

Pour la peine j'ai rien mis dans l'enveloppe, faudrait pas me prendre pour un con !

Discrimination

Pour lutter contre les discriminations de toutes sortes, la Préfecture des Côtes-du-Rhône, à l'initiative du sous-préfet, lance le recrutement par curriculum anonyme. Maintenant pour postuler à un poste dans ce département plus besoin d’indiquer son nom, son sexe, son adresse, ni de joindre sa photo. Et il est aussi possible d’omettre son parcours professionnel si celui-ci peut nuire à la personne demandeuse d’emploi. Désormais tout le monde sera sur un pied d’égalité. Des entretiens d’embauche auront lieu après un premier tri des curriculums pour choisir la personne la plus apte à occuper le poste.

curiculum vitae @legaluchat

Des nouvelles du front

Un peu de fièvre peut être due à votre mal de tête, et maintenant pour des nouvelles plus fraîches va falloir ouvrir le réfrigérateur.

 


retour en haut de page

© Tous les  textes et les dessins appartiennent à leurs auteurs ne pas s'en servir sans permission manuscrite (le dessinateur et la rédactrice cherche du boulot, pensez à eux, écrivez-nous)
Nous n'hésiterons  pas à vous poursuivre devant les tribunaux si nous retrouvons  un texte ou un dessin,  sur un site  ou sur un blog rémunéré par de la pub.
© www.groupe-galuchat.info